De la vie militaire à la vie civile : comment gérer la transition

Après avoir passé de longues années dans la sécurité de la vie militaire, un désormais ex-militaire a toujours un petit mal à gérer sa conversion. C’est une période de doutes et d’incertitudes profonds. Pourtant, ce peut être le moment de trouver ce travail pour lequel vous aviez toujours été fait.

Bien gérer la transition vers la vie civile

En général, dès qu’un militaire quitte l’armée, la question de l’emploi devient sa principale préoccupation. En effet, l’armée est une consommatrice de jeunesse. Elle vous récupère et fait de vous un militaire. Puis quand vos années les plus fraîches sont passées, vous devrez vous débarrasser de l’uniforme militaire et vous vêtir comme tout le monde.

Mieux, vous devez trouver un emploi. Et c’est là que les véritables questions se posent. Quelles compétences mentionner sur son CV ? Comment faire comprendre à un chef d’entreprise qu’un snipper peut servir à autre chose dans ses locaux que tuer ? Comment gérer ses entretiens d’embauche ? Et la liste des questions se prolonge.

Mais rappelez-vous un peu votre formation, la rigueur, la discipline. Vous ne pouviez même pas vous coiffer n’importe comment. Si vous avez oublié, vous retrouverez vos souvenirs sur cet article. Alors vous saurez que vous avez des compétences que les entreprises recherchent.

Les atouts des militaires que les entreprises recherchent

Un ex-militaire peut rédiger un CV gagnant. En effet, les entreprises recherchent aujourd’hui des personnes qui sont animées d’un esprit d’équipe. Elles veulent embaucher des personnes aptes à l’encadrement et au commandement, des personnes polyvalentes et qui ont un sens élevé de rigueur et de discipline.

Si vous vous retrouvez dans ce profil alors sachez que vous pouvez faire valoir vos compétences.

Par ailleurs, si vous avez un passeport professionnel et si vous respectez les conditions d’âge, vous pouvez toujours accéder aux corps et cadres d’emplois des catégories B et C des fonctions publiques.

Dans tous les cas, la vie après l’armée peut être plus agréable que vous ne le pensez.